Ils me Dissent

 

Ils me dissent

I'historie d'une fille

Qui est très jolie,

Comme le jour !

Qui a dans ses yeux noire !

Un printemps et un peu d'arbre

Quand le soleil a disparu

De nos belles montées,

Elle allume le ciel avec ses risées.

Elle disperse dans nous cœurs,

La joie et l'amour.

Ils me dissent

Sur l'arbre de rose

Qu'il rêve beaucoup !

Qu'il est plus grand !

Et jette ses filets sur le monde.

Depuis, on marche doucement

Dans les yeux de la lune.

Ils me disent

D'une étoile

Qu'elle brille comme d'or !

Dans la nuit,

Que si elle voit un enfant triste,

Elle le tient

Par la main,

Elle essuie les gouttes

Sur ses joues,

Et elle lui donne

Un bouquet

De joie.

Ils mes disent

Sur la fleur

Qui peint dans son cahier

Des poises d'amour,

Et toujours

Elle dit son histoire

A une fleur de jasmin,

Elle lui dit

D'un jeune homme

Qu'il est beau comme la lune !

Avec sa peau brune,

Et il lui demande

De boite son sang

Pour vivre toujours.

Une Chanson Pour La Neige

O neige!

Vous êtes aussi blanche,

Que les anges !

Vous êtes aussi rieuse,

Que les petites filles !

Vous êtes aussi grande,

Que la robe de la marrie !

Vous êtes aussi belle,

Que la poésie !

Vous êtes aussi délicate,

Que la main de l'enfant !

Vous êtes aussi robuste,

Que la destine !

Vous êtes aussi créatrice,

Que la fleur de jasmin !

Vous êtes aussi élégant,

Que la tulipe !

Vous êtes aussi douce,

Que la ballerine !

Vous êtes aussi généreuse,

Que la chandelle !

Je vois en vous,

Plus belle que mes espoirs.

Je vois en vous,

Mon amour grâce

Je vois en vous,

La rose de joie,

Les tableaux merveilleux,

Les arts étonnants,

Les gens, les formes, les jardins, et les oiseux.

Je suis celle qui demeure

Dans un autre monde!

Est-ce que je suis sur Mars?

Est-ce que je suis au septième ciel?

Je suis celle qui s’arrête

Sur les marches de Trône!

Je vois Dieu!

Le Créateur et le magnifique!

Je le vois quelle douceur!

Quelle gentillesse!

Et quelle sympathique!

Je vois son sourire

Qui n'a pas de semblable!

Je veux vous toucher!

Je veux vous embrasser!

Je veux vous goûter!

Je veux vous baser!

Je veux laver mon cœur,

Avec votre proprette.

Je veux que vous entriez dans ma peau.

Et que vous inspiriez en moi,

La vie, l'amour et la joie!

Je veux dormir sur votre coussin

Et me couvrir avec vos couvertures blanches.

O neige!

Tout le monde se rend a vous.

Tout le monde vous donne l'amour,

Parce que vous êtes la plus grande.

La terre vous embrasse dans ses bras

Les fleurs ferment leurs yeux,

Et dorment sur votre fourrure.

Les murs vous permettent de grimper.

La rue a vous, seulement,

Donne la liberté de passer.

Etes-vous l'amour éternel?

Est-ce que vous êtes le cheval amoureux?

Laissez - moi monter votre dos!

Amenez- moi a la place invisible.

Et s’envoler jusque' a vos forets magiques!

Chantez--moi la chanson d'innocence.

Laissez- moi écouter votre musique enchante

Vous !

Qui êtes douce comme le papillon !

Voilà mon âme!

Faites en une partie de vous

Vous!

Qui sont le cadeau de Dieu !

Venez sur la terre de ma patrie.

Changez--vous en eau claire,

Parce que les populations de Palestine,

Sont assoiffées d'eau,

Assoiffées de joie,

Assoiffées de liberté.

Et voilà!

Vous êtes ici

Vous!

Qui possédez tout ce que nous voulons !

 

Contenez a Laver La Branche d,Olivier

 

Quand les nuages tristes

Etaient laboures de leurs doigts minces

Les rides sur le front de rêve,

Quand les larmes de peine

Tombaient

Dans les cœurs des mères palestiniennes,

Quand nous étions étonne

Devants les événements sanglants

Qui blessait les viens de notre patrie,

Vos paroles, Président Chirac

Etaient comme les gouttes du matin

Qui tombent doucement

Sur les fleurs assoiffées:

"La Palestine n'est pas tranquille".

Vous disiez cette phrase courte,

Qui n'a pas de frontière,

A votre ami, Abu Ammar.

Avant vous,

Le Prophète Mohammad

Disait a son ami Abu Bakr:

"Ne sois pas triste

Dieu est avec nous."

Quand j’écoutais vos paroles,

Je nageais dans un sentiment étonnent.

Et malgré moi,

Les gouttes argents sautaient

A mes yeux.

Quand nous écoutions votre discours historique

Dans le conseil législatif palestinien,

Nous buvions vos paroles

Gouttes à goutte.

Soudan, elles se changeaient

En sang pur

Qui passait dans nos veines !

Quel besoin nous avons

D’émotions vrais!

Pour le première fois

Vous nous faisiez pleurer de joie!

Quand vous parliez à Jérusalem,

Je la voyais dérider son front,

Et vous donner sa main

Pour saluer.

Quand vous parliez

De notre droit de retour

Et d’autodétermination,

Nous volions dans le ciel de Palestine.

Tout de Palestine.

Quand vous parliez de notre droit

De liberté, sécurité et justice,

Les lettres se mélangeaient

Et elles s'embrassaient

Dans une danse sentimentale.

Monsieur le Président

Nous sommes assoiffés de joie,

Assoiffes de liberté

Assoiffes de la vie

Et, encore, nous sommes assoiffes

D'amour vrai

Qui saut dans les cœurs dignes !

Vous nous avez donne l’espoir

Et le sentiment

Que l'oppression, certainement,

Vas de disparaître

Monsieur le Président

Les bras qui vous saluaient

Etaient les bras amoureux

De Palestiniens

Et les yeux brillants

Qui vous embrassaient,

Etaient les yeux palestiniens.

Les jeunes filles et fils

Qui volaient avec joie

A votre rendez--vous,

Etaient les mêmes,

Qui faisaient l'impossible probable !

Et tous les groupes des gens

Qui se tenaient debout aux bords des chemins,

Pour vous saluer,

Etaient les mêmes

Qui tenaient la branche d'olivier

Pour exprimer ses amours de liberté.

Monsieur le Président

Nous n'avons pas laisse la branche d'olivier

Et nous ne la laisserons jamais.

Parce que l'olivier

Qui ressemble a l’éternité,

Est très gracieux

Et l'huile d'olive

Est la lumière éternelle

Qui guide vers le droit !

Monsieur le Président

Merci beaucoup de ma part,

Et des tous les Palestiniens

Et de notre Président Abu Ammar.

Quand je le regardais à votre départ,

J’ai su,

Que, seulement, les grands hommes

Sont grave

Dans la mémoire.

 

June,2000

 

 

 
 
 
   

 

تم تصميم هذا الموقع سنة 2002 

تم تجديد الموقع سنة 2012 

حقوق الطبع لجميع صفحات هذا الموقع محفوظة لزينب حبش 2012 ©